Aquarelle    Huile    Marbre    Bronze    Terre    Raku    Commandes    Kelsy    Expositions    Actualités    Liens


Pour tout contact : Kelsy 06 16 57 43 25 ou par mail : kelsy-art@sfr.fr

  Serge Lachevre .Galerie Antares 27/05/2011
La vie et belle entre les mains de Kelsy, pinceaux et outils de sculpture, prennent vie et s'animent afin d'illuminer chaque jour.
Kelsy navigue entre songe et habilité, mais à la condition que son esprit bouillonne face a un défi. Sans défi il n'y a pas d'artiste, et sans ce défi à chaque fois renouvelé, elle ne serait pas artiste.
Ainsi, elle a cette force de pouvoir exprimer avec une désarmante mais apparente simplicité, les formes et les sentiments d'une beauté grandiose.
Il y a une harmonie entre la forme qui construit ses toiles et la terre qu'elle pétrit.
La sensibilité, la composition, la couleur, la technique et toute la force imprégnée dans ses œuvres, peintures ou sculptures, font de Kelsy un artiste complet.
Son style est vivant, ses femmes sont réelles, elles vous disent tout le bonheur qu'elles ressentent d'avoir été mises au monde.


  Témoignage
Pas les Beaux Arts .
Pas de Grands Professeurs .
Pas de parcours classiques .
Rien de tout cela .
Juste des tripes ,de la hargne,une énorme envie de créer et cette flamme inextinguible qui la pousse à essayer de nouvelles techniques ,tester de nouvelles matières ,de découvrir de nouvelles formes.
Et toujours dans le respect et l’amour de l’Art .

Patrick son compagnon


  Témoignage
Peintre et sculptrice.



Née à Noël en 1958, Kelsy réalise et dévoile ses créations au fond de la campagne gersoise ,dans une ancienne ferme, qu’avec son compagnon et complice, elle transforme en atelier, lieu de vie et de rencontres, lieu d’imaginaire et de création. Un lieu magique situé à Sainte Gemme, près de Fleurance, et qu’on trouve sur la carte sous le nom de « La Mignonne ». Comme si le hasard ou Dieu l’avait prédestiné.




Sur la place de Sainte Gemme, face à la mairie et à l’ombre de l’église, une statue en bronze de Kelsy représente la sainte patronne du village. Elle dévoile au passant cette première facette de l’artiste, hommage serein à la féminité.




Des marbres (le Cygne, la Fontaine) et d’autres bronzes (la Déesse Maternité, l’Indienne, la Petite Fille au chat, les Amants, la Pensée, la Volupté, la Dame de l’Opéra…), dont certains ont été reproduits en Raku, poursuivent cette hymne à la femme éternelle, légèreté et sensualité mélangées. Entre classicisme et modernité, le modelé de ses sculptures, tantôt poli, tantôt brut, transgresse l’esthétique figée.



Artiste autodidacte, née d’un père à la fois Corse et indien d’Amérique Latine et d’une mère à la fois Française et Maltaise, Kelsy ne peut rester enfermée dans l’académisme. Animée d’une fougue et d’une envie inextinguible de créer et de découvrir de nouvelles formes, elle renoue souvent avec l’art primitif par la sobriété des lignes.



Dans ses huiles, les « Cathédrales », Kelsy nous offrent des visages allongés, étirés, fascinants, évoquant parfois Modigliani… Certaines sont devenues des sculptures en bronze… Elles se poursuivent aussi dans de nombreuses aquarelles. Les lignes longilignes et aériennes de ces visages de femmes les rendent comme détachées des contingences matérielles. Mais toujours, avec un regard qui attire et trouble, par son asymétrie et les sentiments qu’ils livrent. Magie de l’instantané de l’aquarelle saisissant l’instant d’un regard : fier, tendre, douloureux, angoissé…



Enfin, avec ses terres cuites, le travail de l’argile permet à Kelsy de transmettre toute sa sensibilité à la terre elle-même. Fascinée par l’œuvre de Georges Jeanclos, et pourtant loin des tourments intérieurs de ce grand artiste, elle a su en retrouver les techniques pour draper de glaise des sensations ancrées dans la vie. Elle le fait dans différentes œuvres où la lumière joue et révèle l’élégance des formes des "Prémisses d’éveil".



L’essentiel de son message… ? La féminité et la tendresse, oui, mais aussi la fougue et la vie. Un message servi par des techniques en constante recherche. Kelsy ne cesse de nous surprendre.

François et Jocelyne